Roche Hour En Thaïlande…

Camille Bigot, 1 SB & Clara Adiceom, 1 SA (Photos : Clara Adiceom)

Dans le cadre du programme de géologie, les deux classes de première S ont effectué un voyage scolaire en Thaïlande durant une semaine, en compagnie de Mme Marcel, Mme Guehennec, Mme Cadeot et M. Messignac. Ainsi, nous avons exploré le parc National de Khao Yai, l’un des plus grands parcs nationaux de Thaïlande se situant à une centaine de kilomètres de Bangkok. Notre but ? Résoudre le mystère géologique de la Thaïlande. Le 18 janvier, notre périple a commencé…

Des premières journées… culturelles

Durant nos deux premiers jours à Bangkok nous avons eu la joie de découvrir le patrimoine culturel thaï. Nous avons visité le Grand Palais, un des monuments les plus incroyables de la capitale, ainsi que un des plus anciens. Sa construction remonte au XVIème siècle, mais l’histoire du bâtiment actuel commence en 1789, lorsque le roi Rama 1er initia sa restauration. À l’intérieur de l’enceinte du Grand Palais se trouve le palais lui-même, mais aussi des bureaux gouvernementaux ainsi que la Chapelle Royale du Bouddha d’Émeraude, située non loin des résidences royales. Le Bouddha d’Émeraude, statue de jade taillée d’une pièce, fait l’objet d’une vénération nationale profonde, et pendant les jours de visites, ce sont des foules entières qui viennent l’honorer. L’architecture du Grand Palais est particulièrement impressionnante avec notamment des toits recouverts de feuilles d’or.

Les toits du site du Grand Palais

Nous avons continué  notre périple à travers les demeures royales, lors de notre visite au palais Vimanmek. Celui-ci est une des plus grandes demeures en teck doré du monde. Le Palais Vimanmek, ou Palais céleste, fut construit en 1901 par le roi Rama V comme « modeste » résidence royale au XXe. Durant six ans, ce palais fut la résidence du roi Chulalongkorn, dont le règne couvrit une période importante de transition entre le Siam conservateur et traditionnel et la Thaïlande contemporaine actuelle.   Situé sur l’île de Ko Si Chang à l’origine, avant d’être déplacé dans le quartier de Dusit, l’édifice compte trois étages et 81 pièces. Nous avons pu découvrir la vie des rois de l’époque Ratanakosin : photos, meubles, effets personnels du roi Rama V, cristaux, porcelaines et objets d’art occidentaux. Nous avons même eu la joie de voir les salles de réception et les chambres des reines et des princesses ainsi que la chambre du roi. Dans ce monde féerique, beaucoup d’élèves auraient bien aimé acheter le palais en tant que maison secondaire…

Le Parc de Khao Yai

Afin de retracer l’histoire géologique de la Thaïlande nous avons pendant quatre jours, exploré le parc de Khao Yai, l’un des plus anciens parcs de Thaïlande abritant un véritable patrimoine national reconnu par l’ASEAN. Il abrite en outre 2500 espèces de plantes ainsi que 67 différentes espèces de mammifères et plus de 300 espèces d’oiseaux. Cette perle d’Asie contient une importante biodiversité biologique comme de nombreuses chutes d’eau, la plus spectaculaire étant Haew Narok qui culmine à 80 m. L’exploration du parc recouvrant quatre provinces Thaïlandaises nous a permis de réaliser une étude des différentes roches afin de connaître l’histoire géologique de la Thaïlande.



Chute de Haew Suwatk

À la découverte de l’histoire géologique de la Thaïlande

Au sein d’un cadre naturel presque sauvage, nous avons reconstitué l’histoire géologique de la Thaïlande. Divisé en groupe de quatre, et munis de notre « sac de géologue », nous avons parcouru le parc à la recherche d’indices en étudiant la position des roches, leur composition ainsi que leur localisation. Pourquoi ? Afin de replacer les différentes roches dans un ordre chronologique en déterminant les caractéristiques de leur formation. Basaltes, rhyolites, granite, tous ces noms de  roches étaient accrochés à nos lèvres pendant ces quelques jours de découverte (et même après).

Le musée des bois fossilisés

En complément de nos visites culturelles et expérimentations géologiques, nous avons visité  le musée paléontologique des bois fossilisés, dans la province de Nakhon Ratchasima. Nous y avons appris, en plus de la formation des fossiles, l’histoire des dinosaures, et un peu plus de détails sur l’histoire géologique de la Terre (les différentes périodes ou ères géologiques).

Mais ce qui a le plus particulièrement retenu notre attention, ce sont ces bois, d’aspects et de textures différentes, et ces os de dinosaures fossilisés. Ce phénomène serait dû à l’immersion de ces éléments  dans la mer, ce qui aurait permis à différents ions de se loger dans ces structures et favorisant ainsi leur solidification : ils se sont fossilisés. Cependant, pour certains  éléments, tels que les feuilles ou les fleurs qui se dégradent facilement, leur morphologie a été sauvegardée par impression : sous la mer, des sédiments se sont déposés sur eux prenant par conséquent leur forme.

Ce sont de véritables mines d’informations que les chercheurs exploitent afin d’en savoir plus sur la flore et la faune préhistoriques de la Thaïlande.

Le temple de Phanom Rung

Notre dernière visite géologique : un mélange entre étude des roches et visite culturelle. Le temple  Khmer de Phanom Rung (« grande montagne »), est situé à 396 mètres d’altitude, au dessus d’un volcan éteint, dans la province de Buriram. Ce temple a été construit du Xème à la fin du XIIème siècle, dans le style des temples d’Angkor Wat au Cambodge. Aussi remarquons-nous de grandes similitudes entre les architectures de ces monuments : sanctuaire d’origine hindouiste consacré à Shiva, sculptures de nagas (serpents mythiques), lingam de Shiva, statue du Nandin, taureau sacré qui servait de monture à Shiva, des représentations de Shiva et Vishnu, autant de symboles montrant l’appartenance de ce temple à la culture khmère.

Ce temple reste encore aujourd’hui un lieu de culte important pour les Thaïlandais.

Cabbages and Condoms

Parallèlement à  ces découvertes cultuelles et géologiques, nous avons eu l’occasion de rencontrer les membres de l’association Cabbages and Condoms. Cette association se destine à aider des régions thaïlandaises en développement, grâce à l’action de plusieurs bénévoles et aux bénéfices récoltés par les quelques hôtels créés par la coopération dans ces régions. Elle aide ainsi les villageois à être plus autonomes en les conseillant : conseils d’organisation, d’entretien, de cohabitation, d’hygiène… L’association subventionne les besoins des agriculteurs. En plus de cette assistance, Cabbages and Condoms  organise également des campagnes de prévention contre la propagation des MST (Maladies Sexuellement Transmissibles), et plus sérieusement du SIDA qui est un fléau en Thaïlande.

Au terme de ce voyage, tous les élèves sont unanimes : si cette expédition était avant tout l’objet d’une étude géologique et culturelle, elle a tout de même instaurée une très bonne ambiance et une bonne dynamique au sein des deux classes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *