Sejongsi, la « ville heureuse »

La maquette

La maquette

Les élèves de seconde ont visité Sejongsi, la future mini capitale située à 120 km de Séoul pendant leur voyage de classe. Cette ville, du nom de l’illustre roi qui inventa l’alphabet coréen, doit attirer 500 000 habitants d’ici 2030.

Le projet a été initialement lancé en 2004 avec l’objectif de donner au pays une nouvelle capitale administrative pour lutter contre le gigantisme de Séoul et est encore en construction. Ce n’est pas la seule ville nouvelle en développement dans le pays. Songdo et Saemangeum situés sur la côte ouest sont également en cours de construction.

Pourquoi Sejongsi ?

Pourquoi construire la ville ?

La Corée du Sud

La Corée du Sud

Séoul, la capitale de la Corée du Sud, concentre près de 47,6% de la population : c’est une densité plaçant la ville à la sixième position dans le monde après Shenzhen. En effet, Séoul regroupe actuellement la plupart des fonctions administratives du pays. Afin de lutter contre les problèmes que pose le gigantisme de cette capitale et de promouvoir un développement équilibré de l’ensemble du territoire coréen, le gouvernement coréen a annoncé en 2007 le projet ambitieux de la construction d’une nouvelle capitale administrative, Sejongsi. La déconcentration du territoire coréen amenée par cette ville dite “multifonctionnelle administrative” aura de nombreuses avantages.

La localisation

La localisation

Tout d’abord, cette déconcentration améliorera le niveau de vie des Séoulites. La pollution aérienne est un des problèmes majeurs à Séoul. Malgré un bon réseau de transports en commun, le nombre d’automobiles n’a cessé d’augmenter depuis les années 90. Par conséquent, son taux de particules fines, facteurs de risques sanitaires, a atteint 25,2/en 2013 par opposition à 17,9./à Los Angeles.  On attend que la décentralisation réduise les automobiles à Séoul. Ceci s’accompagnera aussi d’énormes économies du budget national : l’Etat perd actuellement 15 000 milliards de wons à cause de la pollution et la saturation des routes à Séoul.

Ensuite, le développement de la région Chungcheon et ses régions voisines sera favorisé. On y prévoit de nombreux aménagements dans des domaines divers tels que l’éducation, les services médicaux et la finance afin d’accroitre leur compétitivité dans la mondialisation. Et bien évidemment, ce développement répond à la volonté de l’Etat d’avoir une certaine équité socio-spatiale.

Pourquoi Chungcheon ?

La Corée du Sud étant densément peuplée, il est difficile de trouver un lieu de construction. Néanmoins, la région de Chungcheon qui se situe au sud de la Corée reste disponible: le gouvernement y décida alors de construire Sejongsi.

D’ailleurs, le Chungcheon présente beaucoup d’avantages. Cette région se situe à deux heures de Séoul, ce qui est relativement proche. Donc, la communication entre Sejongsi et Séoul restera peu couteuse. En effet, Chuncheon est un carrefour de communication grâce à un réseau de transports efficace dont une autoroute. De plus, son patrimoine culturel, le campus secondaire de l’université de Chungnam ainsi que la construction de l’hôpital Chungnamdae offriront des emplois divers aux habitants de Sejongsi. Enfin, Chungcheon est sécurisé. Peu de catastrophes naturelles ont lieu dans cette région. Entourée de montagnes et de rivières, les habitants pourront en outre bénéficier de la nature.

Une ville durable ?

Une ville multifonctionnelle

Vue générale

Vue générale

Pourtant, Sejongsi n’a pas qu’une fonction administrative. Elle joue un rôle clé dans le développement du tourisme à Chungcheon. En attirant de nouveaux habitants, elle fera la promotion de cette région déjà riche en patrimoine, la forteresse de la montagne Unju, le mémorial de la bataille de Yeongi, les temples bouddhistes et le musée d’histoire locale de Yeongi par exemple. Sejongsi elle-même dispose d’une grande attractivité touristique grâce au parc Sejonghosoo. Ce parc, qui s’étend sur 322,800, dispose d’un énorme lac artificiel et d’un champ sablonneux de 150m. « On a l’impression d’être à la plage ici » remarqua un touriste.

Afin d’améliorer l’accessibilité de Sejongsi, des bus à haut niveau de service et un dense réseau de transports, qui reliera cette ville au reste du territoire, sont mis en place. Ce réseau en forme de « Y » relie actuellement Séoul, Daejon (la cinquième métropole de la Corée) et la station KTX (Korea Train Express) de Osong à Chungcheon. Quatre autoroutes supplémentaires seront construites d’ici 2017. De plus, l’aéroport international de Cheongju ouvre les portes de Sejongshi au monde

 Une ville respectueuse de l’environnent

Sejongsi est une ville respectueuse de l’environnement. Les espaces verts constitueront 50% de la ville grâce à la préservation des montagnes et à la construction de parcs sur les toits des immeubles. Les pistes cyclables font la promotion d’une mobilité écologique et réduisent l’utilisation de l’automobile. Quant à la pollution de l’eau, elle sera réglée par une station d’épuration au sein de la ville.

La vidéo promotionnelle

Débats autour de Sejongsi

Cependant, différents débats autour de Sejongsi persistent : ce projet peut-il vraiment être considéré comme étant une réussite ?

Sejongsi, un projet trop ambitieux ?

Le chantier

Le chantier

On envisage de construire 20 0000 logements; budget énorme pour construire la ville. Or, le nombre d’employés qui déménageront à Sejongsi ne déplacera pas 15 000. Quand à leur famille, elle n’ose quitter leur ancien lieu de résidence. Ainsi, Sejongsi risque non seulement de ne pas atteindre le nombre d’habitants espérés mais aussi d’accroitre le nombre de couples séparés la semaine, comme montre l’exemple de Yui Seok Yung. Cet employé au bureau du Premier ministre a prévu de louer une petite chambre à Sejongsi pour la semaine et de revenir le week-end pour retrouver sa famille. «Il n’y a rien dans le quartier dans lequel je dois m’installer. Je n’aurai pas d’amis, pas de connaissances et rien à faire. Je ne veux pas m’ennuyer.» explique-t-il.

Cependant, il ne faut pas non plus perdre espoir. « Sejongsi est en cours de construction.» rappelle Shin In-seop « Je reconnais que Sejongsi n’est pas complète, mais la situation s’améliore.» En effet, 400 établissements se sont installés jusqu’à présent par opposition à neuf établissements en mars 2012. De plus, l’installation de l’hôpital Hyosungsejong et l’installation prévue de l’hôpital Chungnamdae ont mis fin au débat concernant le manque de services médicaux.

Sejongsi disperse les structures administratives

L’efficacité de cette nouvelle ville administrative est mise en cause. Selon plusieurs spécialistes, dont l’économiste Chung Un-chan, Sejongsi ne fait que disperser les différentes structures administratives. En effet, ce projet de déménagement ne concerne pas tous les ministères : Cheongwadae (le palais présidentiel), le parlement, le ministère de la justice, le ministère des affaires étrangères et du commerce, le ministère de la réunification ainsi que le ministère de la Défense resteront à Séoul. Par conséquent, les déplacements nécessaires pour communiquer avec ces ministères réduisent l’efficacité de l’administration.

« Si l’objectif de Sejongsi est le développement équilibré du territoire, ne vaut-il pas mieux faire venir les entreprises pour améliorer la qualité de vie dans le Chungcheon?»  suggère un citoyen inquiet. D’ailleurs, certains remarquent que les structures administratives sont déjà assez dispersées entre Séoul, Gwacheon et Sejongro. C’est ainsi que se pose la question, faut-il encore une cité administrative ?

Conclusion

En conclusion, la ville de Sejongsi participe à la déconcentration de la Corée du Sud et accroit l’attractivité de la région Chungcheon. En cas de réussite, elle pourrait devenir un modèle de la ville durable, en particulier sur les piliers économique et écologique.

Cependant, il faut trouver d’autres moyens pour améliorer la communication entre les structures administratives qui ont été dispersées, par exemple, un nouveau réseau de communication qui permettra des réunions virtuelles.

Bowon Choi, classe de 1ère L

Sites Webs consultés :

http://news.mk.co.kr/newsRead.php?year=2013

http://news.mk.co.kr/newsRead.php?year=2013&no=433156″&

http://news.mk.co.kr/newsRead.php?year=2013&no=433156″no=433156

France24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *