« 힘내라 !~ 박태환 ! » : Courage ! Park Tae-Hwan ! – 1500 m nage libre, Incheon Asian Games.

Les nageurs avant le départ

Les nageurs avant le départ

Parmi les participants de la nage libre de 1500 m pour les hommes, qui s’est déroulée pendant les Jeux Asiatiques à Incheon le 26 septembre 2014, le célèbre champion coréen, Park Tae-Hwan était présent pour la compétition. Nombreux étaient les supporters qui entourait le bassin de la piscine couverte. Tous très excités ont crié, tous ont soutenu le champion national et quand la course a débuté, toute la foule s’est levée pour l’acclamer.

Bien que notre homme-poisson coréen soit parti un peu en arrière des Chinois et des Japonais, il gardait toute confiance. À la moitié de la course, Park était toujours en recul par rapport aux nageurs des pays voisins, mais les spectateurs coréens gardaient encore espoir et continuaient sans cesse de l’applaudir. Malgré tout cet effort et ce soutien, il finit 4ème. Déçu certes, épuisé oui, mais récompensé d’une acclamation encore plus importante.

Les membres du LFS tenant le drapeau

Les membres du LFS tenant le drapeau

En effet le 26 septembre 2014, des élèves du Lycée Français de Séoul ont pu assister à une compétition pluri-sportive formidable : les Jeux asiatiques se sont déroulés à Incheon, en Corée du sud, du 19 septembre au 4 octobre 2014. Élèves et professeurs ont pu assister à la finale de la natation ainsi qu’à deux matchs de hockey sur gazon.

3

Photo souvenir devant les mascottes

La ville d’Incheon a été choisie le 17 avril 2007, pour être cette année ville hôte des 17ème Jeux Asiatiques aux dépens de la ville de Delhi en Inde grâce aux 32 votes sur 45 des membres du COA (Conseil Olympique d’Asie). Suite à cette décision, 45 pays ont participé avec au total 13 000 athlètes dans 36 sports différents.

Étonnamment cet évènement sportif n’a couté que 1,62 milliard de dollars à la Corée du sud (soit environ 1,27 milliard d’euros) contrairement aux Jeux Olympiques de Pékin et ceux de Sotchi, qui ont respectivement couté 44 milliards et 51 milliards de dollars. Bien évidemment, en tenant compte du niveau de compétition, on peut dire que la Corée a tout de même bien gérée le budget de ces 17ème Jeux Asiatiques.

Pourtant, ce n’est pas tout à fait le cas de l’administration d’Incheon qui a assumé 78,9% des frais de l’évènement sportif. Il semblerait en effet, que la mairie d’Incheon s’est retrouvé forcée de solliciter le gouvernement central pour financer les dettes qui s’élèvent à 185% de son budget.

Comme l’indiquait le slogan, « Diversity shines here », le but était de montrer l’importance de la diversité des cultures, des histoires et des religions qui forme l’Asie, renforçant les nœuds diplomatiques avec tous ces pays.

Piscine vide

Piscine vide

En effet, la participation de la Corée du nord aux jeux a permis de rapprocher les deux Corées, qui connaissent des tensions politiques et militaires plutôt importantes. Les deux pays ont reconnu que le sport ne devait pas devenir un obstacle à la diplomatie. Beaucoup d’officiels nord-coréens sont arrivés à Incheon pour participer à la cérémonie finale le 4 octobre dont : le directeur politique-militaire Hwang Byeong-Seo, le secrétaire du parti socialiste Choi Ryong-Hye et le ministre de la stratégie diplomatique Kim Yang-Gun. Comme dans l’antiquité, le temps des jeux est le temps des trêves…

Les équipes chinoises et thaïlandaises avant Les équipes chinoises et thaïlandaises avant le match

Les équipes chinoises et thaïlandaises avant Les équipes chinoises et thaïlandaises avant le match

Pour en revenir au sport, les épreuves de natation se sont déroulées avec une victoire écrasante de la Chine en nombre de médailles d’or, suivi par le Japon et le Kazakhstan. Cependant le nageur japonais Kosuko Hagino, vainqueur de 7 médailles, sera titré comme MVP (Most Valuable Player), meilleur joueur de tout l’évènement sportif. Au sol, Japon et Chine remportent la victoire dans la catégorie hockey sur gazon pour femme sur les scores respectifs de 7 à 0 et 5 à 0 contre le Kazakhstan et la Thaïlande.

Match de hockey sur gazon

Match de hockey sur gazon

Au final, la Chine se retrouve sur la première marche du podium, suivie de la Corée du sud et du Japon. Ce classement illustre à merveille l’influence et le poids économique de ces trois états en Asie. En 2018, la Corée du sud accueillera les jeux d’Olympiques d’hiver. Avec ces événements sportifs majeurs, le pays affirme sa place dans le monde.

Raphaël Shin et YongSok Cho, 1ère ES.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *