Bao Vuong, Un homme en exil?

Le jeune artiste Bao Vuong, a eu la gentillesse de visiter notre classe de 2nde en enseignement Littérature & Société, au mois de décembre. Pendant une heure et demie. Il nous a raconté sa vie, son parcours en tant qu’artiste, et l’histoire présente derrière toutes ses œuvres. Il répondit aussi à nos nombreuses questions.

Quand il était encore bébé, les parents de Bao ont fui le Vietnam, avec lui et sa sœur, pour échapper au pays et aux conséquences de la guerre. Ceci fait de lui un “boat people”. Ce n’est donc pas une surprise, qu’une fois grandi et devenu artiste, rentré au pays de ses origines, il choisisse le Vietnam, l’exil, la guerre et le retour au pays comme thèmes artistiques.

En effet, ses œuvres, qui utilisent toutes sortes de médiums pour raconter les histoires du Vietnam, et de son peuple, sont très intéressantes.

Il nous a raconté comment il a créé certaines de ses œuvres: des pots en verre remplis d’huile, une photographie jointe à un dessin enfantin, les portraits à la peinture à l’huile de visages ayant perdu leurs signes distinctifs…

En effet, un autre thème chez Bao, c’est l’oubli. Les visages oubliés ou effacés des migrants. Leurs vies, leurs désirs, leurs problèmes oubliés aussi. Plusieurs de ses œuvres dénoncent ainsi, plus généralement, l’oubli des migrants par les médias.

Ceci est une façon pour Bao de redécouvrir son pays, sa famille et son histoire. Ces œuvres, peuvent aussi influencer d’autres personnes et permettre le commencement d’une conversation, les aidant à raconter leur histoire enfouie. Et c’est comme cela que son voyage à la recherche de ses origines se poursuit, un voyage qui est loin d’être terminé.

Angèle Germain et Pyrène Maruta

Photos: Pyrène Maruta

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *